Pôle espoirs féminins francilien

Le territoire francilien est un des principaux pourvoyeurs des joueuses de l’équipe nationale (Alison Pineau, Paule Beaudoin, Laurisa Landre, etc.) et constitue, pour la direction technique nationale, un enjeu majeur en terme de détection et de formation des potentiels.

Depuis la réforme des pôles, il est composé de deux sites d'accession (concernant les sportives nés en 2003, 2004 & 2005) et d'un site d'excellence (pour les joueuses de 2001 & 2002)

Le site d'excellence du pôle espoirs féminins est installé dans les Hauts-de-Seine (92), au CREPS de Chatenay-Malabry.
Son responsable est Éric Calcagnini (CTS).

Par délégation du Ministère des Sports et de la direction technique nationale, il relève de la responsabilité de la ligue francilienne.

Son financement est soutenu par le Ministère des Sports, la FFHandball, le Conseil Régional d’Île-de-France, l’Éducation Nationale, la ligue, et les familles (coût annuel d’un athlète : 7 600 euros – coût à la charge de la famille : 2 600 euros).

Le pôle est une étape du Parcours de Performance Fédéral (PPF) pour permettre aux jeunes athlètes l’accès vers les clubs de LFH ainsi que vers le niveau international.

Le Pôle espoirs intègre donc un double projet au sein du PPF :
• scolaire (par la certification Bac/Bac Pro et par un parcours renforcé)
• sportif (par les sélections nationales et par les clubs d’élite de l’Île-de-France)

liste des joueuses franciliennes du site d'excellence – saison 2018-2019

 

équipe du pôle francilien ayant disputé les interpôles 2017-2018


Deux sites d’accession au pôle espoirs sont par ailleurs mis en place : un au CREPS de Chatenay et un au Centre National des Sports de la Défense de Fontainebleau.

Un des axes de ce projet est le développement de la pratique féminine vers l’excellence dans tous ses aspects : éducatifs, scolaires et d’accès à la pratique compétitive de haut niveau.

À ce titre, le groupe de gouvernance territoriale a décidé de mettre à disposition, des jeunes filles âgées de 13 et 14 ans, un centre de préformation ayant pour objectifs:

  • L’accès au parcours d’excellence sportif de la FFHandball
  • L’accompagnement éducatif et scolaire des jeunes joueuses
    • Présence au conseil de classe
    • Mise en place de soutien scolaire selon les besoins
  • Une volonté politique territoriale des instances du handball
  • Une motivation politique locale forte
  • Une demande de la DTN féminine au regard des caractéristiques du territoire

Les deux sites d’accession ont pour objectif principal d’augmenter les chances de réussite de la jeune joueuse à l’entrée d’un parcours vers le haut niveau :

  • En centrant la joueuse sur son double projet scolaire, projet handball par un accueil en internat du dimanche au vendredi après-midi.
  • En augmentant la charge d’entraînement sans mettre en péril le projet scolaire :
    • Par un volume et une qualité d’entraînement possible de 8 heures maximum
    • Par un suivi scolaire et mise en place de soutien scolaire
    • Par un suivi médical
    • Les emplois du temps mis en place permettent aux jeunes filles. Les horaires aménagés ont pour objectif prioritaire de permettre à chaque élève de réussir tant sur plan scolaire que sportif

Le CNSD et le CREPS offrent aux jeunes filles un cadre idéal grâce à son aménagement qui leur permettent d’avoir, sur un même site, l’hébergement, un lieu d’entrainement et la restauration.

liste des joueuses franciliennes des sites d'accession – saison 2018-2019

  1. Les dernières actualités